Interview

Geek Unchained : questions à l'équipe organisatrice

Nous avons eu l'honneur de pouvoir interroger l'équipe de la convention annuelle Geek Unchained, se déroulant en juillet au Parc Expo de Mulhouse. L'édition de cette année a été annulée au vu des conditions sanitaires : en attendant, nous vous donnons lecture en intégralité de cette interview d'un grand nombre de membres de l'association. Merci à Marie, Mael, Sokha, David, Jérémy, Victor, Anaïs, Thomas, Pauline et Anne d'avoir joué le jeu et bonne lecture !

1/ Depuis quand votre association existe-elle ? Et comment avez-vous eu l’idée de créer une convention ?
L'association et la convention ont été créées en 2015 pour un projet étudiant dirigé par notre Président actuel, Vincent. La première convention a été organisée en quelques mois seulement par 7 personnes.
Marie : Mael et moi étions exposants lors de cette édition et avons rejoint l'association et le comité d'organisation juste après.
Anne : J'ai rejoint après la 2ème où j'étais bénévole. On m'a dit que je pourrais monter sur scène que si je rejoignais l'asso (lol). C'était en même temps que Pauline et Sokha il me semble.
Victor : Perso je connaissais pas du tout, j'ai eu un flyer quand j'étais à Strasbourg, je suis passé à la GU2 une après midi et j'ai tout de suite demandé à intégrer l'asso.
David : C'est vrai que j'étais aussi en visiteur à la 2... Espace 110 forever ! Mais j'ai rejoins après avoir été bénévole à la 3ème édition.
Thomas : Avec Anaïs, on a rejoint l'asso genre en mars ou avril, juste avant la 3ème édition.
Marie : Et Jérémy, c'était à la 4... c'est un peu l'éternel bénévole.
Jérémy : J'avoue, j'aime bien ce titre :)

2/ Est-ce que vous y dédiez votre plein temps ? Faites-vous des choses à côté ? Aimeriez-vous y dédier tout votre temps ?
Anaïs : Beaucoup de conventions sont gérés par des sociétés mais nous sommes tous bénévoles au sein de l'association. J'essaie d'y consacrer régulièrement de mon temps tout simplement parce que ça me plaît d'être engagée toute l'année sur quelque chose qui se concrétisera le temps d'un week-end. Y consacrer un temps plein serait sympa mais je suis déjà trop occupée à gérer ma toute jeune entreprise (Le Temple d'Inari) et la combinaison des deux la rend encore plus intéressante pour moi (possibilité de faire des partenariats par ex.) Et en dehors de tout ça, je lis et je joue beaucoup !
Mael : J'y dédie beaucoup de temps mais ça dépend généralement de la période de l'année. En tant que webmaster de l'asso, il y a des moments où j'y consacre la plupart de mon temps libre, comme par exemple quand il y a une refonte graphique du site internet, et d'autres périodes ou c'est beaucoup plus calme. En faire à plein temps ça pourrait être sympa mais étant déjà co-gérant d'un studio de cosplay avec Marie (Black Owl Studio), c'est impossible pour moi actuellement. A côté de ça je m'occupe principalement en jouant aux jeux-vidéo, notamment Overwatch.
Marie : Ce serait compliqué de faire un temps plein cumulé avec notre entreprise de cosplay, mais la réalisation de tous les supports de communication de l'asso (et de la convention) me permettent de garder un pied dans mon ancien métier :)
Après, si l'occasion se présentait, je pense que j'étudierais la question... un mi-temps peut-être ?
Jérémy : Pour ma part, je me réserve du temps un peu toute l'année à la recherche de questions et d'idées nouvelles pour les animations sur scènes. Mais à côté, on se retrouve de temps à autre pour faire des sorties ou des soirées ayant un rapport avec l'univers geek (cinéma, jeux de société, escape room). Après y dédier tout mon temps ? Si jamais un jour ça pouvait remplacer mon taf actuel (avec une paie similaire), j'y réfléchirais je pense.
Pauline : J'y dédie souvent mes soirées. Je fais beaucoup de choses à côté notamment la pratique de l'Aïkido, j'y consacre beaucoup de temps et mes week-end si nous n'avons pas d'événement avec l'association, j'aime également faire de la moto et je pense comme tout le monde dans l'asso jouer aux jeux vidéo. Comme Jérémy, si cela pouvait remplacer mon travail je pense que je n'y réfléchirais pas deux fois, j'aime déjà mes collègues :P

3/ Comment avez-vous façonné votre convention ? Êtes-vous attirés par les conventions populaires parisiennes ou préférez-vous le charme local des conventions qu’il peut y avoir en Alsace et ses alentours ?
Anne : Je pense que notre convention reflète les membres du comité d'organisation. Nous essayons avant tout de faire une convention qui nous plaît, et qui plaira aussi aux visiteurs. Chaque membre ayant ses préférences dans l'univers Geek, cela permet de diversifier ce qui constitue notre événement (animations, workshops, exposants, concours, invités, restauration...) J'ai participé une fois à une convention parisienne, en accompagnatrice du Black Owl Studio, et ça m'a épuisée tellement il y avait de choses à faire et à voir. Alors je n'imagine pas en tant qu'organisateur... Donc je dirais que je préfère le charme de notre convention, qui est à notre image et qui en plus se trouve en Alsace... quoi de plus parfait ?
Victor : Quand j'ai commencé à m'intéresser aux conventions Geek, Paris était quasiment la seule destination possible mais cela revenait vite cher. Du coup, je rêvais d'une convention aussi grande que Japan Expo mais dans notre région. Aujourd'hui, avec du recul je trouve que la Geek Unchained n'a presque rien à envier à la Japan Expo qui est bien trop commerciale à mon goût.
Sokha : Avant, j'étais surtout attiré par les grandes conventions car c'était l'occasion de se rassembler avec un groupe d'amis de jeux en ligne, mais maintenant j'essaie de faire des conventions que je n'ai pas encore eu l'occasion de faire en France, comme à la frontière allemande et suisse.
Thomas : J'ai une préférence pour les conventions de petite ou moyenne taille, plus conviviales et plus agréables que les gros salons parisiens. Même si les gros événements ont des avantages, notamment la possibilité d'accueillir de gros exposants type éditeurs de jeux vidéo.
Marie : Je fais beaucoup de conventions (notamment avec le boulot) au local, ailleurs en France et à l'étranger. Chacune a ses qualités et ses défauts, mais si je devais choisir je dirais que celles que j'ai préférées (hors Geek Unchained) sont Fantasy Basel et, "un peu" plus loin, la Blizzcon.
Jérémy : Pour ma part, j'ai fait quelques conventions à travers la France. Je préfère celles qui ont une âme de passionné, celles où l'on sent que les orgas connaissent un minimum le milieu geek/pop/manga.

4/ Quels sont les problèmes qui peuvent intervenir dans l’organisation de la convention, dont le public n’a pas forcément conscience ?
Jérémy : Pour moi, le plus dur c'est d'arriver à imaginer ce qui plaira aux gens, tout en le combinant avec ce qui nous plaît à nous. D'avoir une corrélation et une harmonie sur ce qui fera passer une bonne journée à tout le monde. Et du coup... ça nécessite de longues discussions.
Thomas : La plus grande difficulté c'est de trouver un équilibre entre le budget et l'envie de proposer beaucoup de choses aux visiteurs, c'est parfois frustrant de devoir faire des choix qui ne seront pas compris par les gens.
Sokha : Il y a aussi le temps consacré derrière pour organiser l'événement en plus de nos boulots respectifs, mais je rejoins l'avis de Thomas.
Marie : Il faut penser à tout, même aux détails les plus insignifiants. Ça passe par des choses évidentes comme la gestion des exposants, la location de matériel, la promotion de l'événement... mais à côté de ça il y a tellement de choses à voir comme le recrutement des bénévoles, la rédaction de questions pour nos quiz, la commande de bracelets en papier, ou le comptage du nombre de barrières dont on aura besoin dans tout le Parc… et là dedans il y a toujours des imprévus évidemment.
Victor : Les découpages la veille de la convention jusqu'à 2h du mat, parce que les supports imprimés n’arrivent pas dans les temps par exemple…?
Mael : Malgré le fait qu'on se prépare pendant près d'un an pour tout planifier, il y aura toujours des imprévus le jour J. On fait donc notre maximum sur place pour que ces problèmes de dernière minute soient réglés rapidement et invisibles aux yeux des visiteurs.

5/ Comment imaginez-vous le futur de l’association et de la convention dans plusieurs années ?
Thomas : En ce qui concerne l'association, c'est difficile, l'organisation de la convention prend beaucoup de temps, sans compter nos interventions sur divers événements, mais pourquoi ne pas lancer de nouveaux projets un jour. Pour la convention, j'espère qu'elle deviendra un incontournable du Grand Est, tout en gardant son côté familial.
Jérémy : Oui, un endroit où les gens adeptes de la culture Geek/Pop peuvent passer un agréable moment et se donner rendez-vous tous les ans pour se retrouver : un "place to be" de l'Est.
Pauline : Avec l’association, nous continuons de nous rendre dans plein d’évènements ainsi que de nous retrouver entre membres pour des sorties funs. D'ailleurs, une escape game nous attend toujours ! Pour la convention, je l'imagine comme elle est actuellement : très conviviale... mais avec je l'espère toujours plus de moyens pour pouvoir faire venir des invités toujours plus incroyables, ainsi que de nouvelles activités pour les visiteurs qui auront tout juste le temps de tout faire pendant le week end 😜.
David : j'ai hâte que le Parc Expo de Mulhouse s'agrandisse pour que nous puissions encore plus nous développer !
Anne : J'imagine une association toujours aussi geek et bénévole. Avec nos petites soirées hors convention, comme les soirées raclette, les après-midi jeux, les sorties cinéma... Et à défaut d'être collègues, nous sommes comme une deuxième famille et passons pas mal de temps ensemble durant toute l'année ! Donc, j'espère que notre convention restera toujours le reflet de chaque membre de cette grande famille !
Victor : Étrangement, je ne l'imagine pas si différent de maintenant. Pour la convention, nous occupons déjà tout le Parc Expo donc s'agrandir n'est pas vraiment une option. Avec les années certaines choses vont s'améliorer et d'autres se renouveler mais je pense que l'âme de la convention restera telle qu'elle est actuellement et c'est très bien. De même pour l'association, même si avec le temps les visages évoluent, son cœur restera le même.

6/Quelles sont les œuvres de la pop culture que vous conseilleriez aux lecteurs du MangActu ?
Anne : .....Animal Crossing, j'ai le droit ? Mais tout en faisant attention au bar à thym !
Pauline : Je ne peux que recommander les films d'animation japonaise, tout particulièrement ceux du studio Ghibli (#totoro). Pour les lecteurs adeptes de beat them all, je peux recommander la saga God of War, Devil May Cry, ainsi que Bayonetta, et en petite pépite : Alice Madness Returns. Et pour le côté rétro, Banjo et Kazooie ainsi que sa suite. Je vais m'arrêter là, mais la liste est longue.
Mael : Beaucoup trop de choses me viennent en tête, mais si je me limite aux jeux vidéos récents je dirais Overwatch, Cuphead, la saga Halo bien sûr, et aussi de jeter un oeil sur le projet en cours de développement Star Citizen pour les fans de science-fiction.
Jérémy : Cette question est difficile ... Y'a tellement de choses que j'aimerais faire découvrir aux gens hahaha. Mais en bref : les comics "Scott Pilgrim", la saga de jeux vidéos "Kingdom Hearts", le jeu "Persona 5".
Sokha : Pour ma part, je conseillerais Sword Art Online, Goblin Slayer et Overlord.
Victor : Il me faudrait tout le reste de l'article pour mes recommandations aussi vais-je me contenter de mes œuvres préférées : en jeu vidéo Nier Automata, Final Fantasy XIV et la saga Metroid. En manga/anime Full Metal Alchemist, Steins;Gate et Made in Abyss. Enfin en films (d'animation) le Château dans le ciel, Your Name et Dans un recoin de ce monde.
Marie : Jurassic Park (s'il existe encore des gens qui ne l'ont pas vu), et sinon en vrac : l'Étrange Noël de Monsieur Jack, The Rocky Horror Picture Show (un film old school un peu wtf), en séries récentes : Brooklyn 99 et Umbrella Academy sur Netflix, et les jeux Mass Effect 1 et 2.
Thomas : En BD/comics/manga (parce que je ne sais pas trop dans quoi le classer) je dirais Freak Squeele. Bloodsport avec Jean Claude Van Damme, pour les fans de versus fighting qui cherchent un film de ce type. Et The Last of Us en jeu vidéo, que je suis actuellement en train de refaire en attendant le 2.
David : Aïe aïe aïe question ultra compliquée 😁😁 Il y a tellement de choses à voir et à découvrir. La pop culture est tellement vaste et tellement variée. Si je devais me limiter à deux choix sur la partie animé, j'aurais tendance à vous parler de Grimgar, pour la beauté de ses dessins à l'aquarelle qui permettent de retrouver un style très authentique ! Au rang numéro 1 je mettrai Bleach, passionné par ce manga, son histoire et ses personnages. J'ai toujours regardé l'anime jusqu'à ce que celui-ci s'arrête pour de tristes raisons... et par fierté, je n'ai pas souhaité lire les scan, mais l'année 2020 n'est pas si catastrophique que ça puisque 8 ans après l'arrêt de l'anime, celui-ci aura enfin le droit à une fin digne de ce nom !

7/Quelles sont vos futurs évènements/projets que vous allez réaliser, outre la convention ?
Jérémy : Nous avons une émission que nous avons lancé récemment sur Twitch (https://www.twitch.tv/geekunchained). On l'a un peu mis de côté avec la période actuelle, mais j'ai hâte de pouvoir retrouver les autres pour parler autour d'un micro des sujets pop/geek du moment.
Thomas : comme Jérémy, j'espère qu'on reprendra l'émission rapidement, mais le temps nous manque pour pouvoir proposer plus de choses.
Marie : Avec la situation actuelle, ça reste compliqué de se projeter au niveau des événements. On espère que les conventions pourront reprendre en fin d’année, mais rien n’est encore certain. En attendant, j’ai aussi hâte de pouvoir reprendre l’émission !
David : Malheureusement l'arrivée de la crise sanitaire a jeté un froid sur les perspectives du futur, mais comme évoqué par certains membres des supports et actualités digitales sont mises en place par l'association pour développer une émission sur twitch.
Anne : L'année où j'ai rejoint l'asso, on avait organisé une mini-convention sur le thème d'Halloween. C'est un très bon souvenir que je garde ! Alors pourquoi pas prendre un peu de temps pour refaire un projet de ce genre ?

8/ La Geek Unchained 2020 étant annulée cette année, préparez-vous quelque chose de spécial pour 2021 ?
Thomas : nous avons 1 an de plus pour bien préparer l'événement. Par chance, la majorité des exposants nous font confiance pour 2021, donc on va pouvoir se concentrer sur le reste.
Des surprises peut-être, mais il faudra être patient. En tous cas, toute l'équipe va se donner à fond pour marquer les esprits.
Victor : Ce qui est sûr c'est qu'on fera tout pour que la Geek Unchained 5ème édition vale ses deux années d'attente !
Mael : C'est encore trop tôt pour annoncer quelque chose de spécial pour 2021 mais on va tout faire pour !
Anne : On verra ce que le choixpeau magique nous réservera pour l'édition 2021 ! En tout cas, vu le début d'année 2020 qu'on vient de passer, je vous assure que la convention Geek Unchained - 5ème édition, ça va être le feu ! BAZINGA !
Jérémy : On va revenir en force et motivés en 2021 avec ce qu'on a encore dans notre sac et peut être de nouvelles choses ?
Pauline : Pour le moment tout le monde est dans l'incertitude et l'organisation est en pause. Mais après une année sans convention on espère bien revenir en force en 2021 !
Sokha : Pour l'année prochaine, je ne saurai pas trop vous dire si quelque chose de spécial sera proposé mais lors de notre retour sur l'année 2021, attendez-vous à de belles surprises 😉
David : Effectivement, l'édition 2020 a été reportée mais cela nous permettra d'encore mieux préparer l'édition 2021. Ce laps de temps nous permettra de trouver encore plus de surprises, d'animations et d'émerveillements pour les visiteurs… mais nous gardons encore le secret 😛 Pour les plus assidus notre page Facebook relaiera les artistes, exposants, guests, animations qui seront présents sur l'événement.

Encore merci aux membres de l'association Geek Unchained d'avoir accepté cette entrevue, c'est une interview que vous pouvez aussi retrouver dans notre numéro 11, le dernier de l'année scolaire 2019-2020.
Crédit photo de la une : Geek Unchained, PMD Photograph



Commentaires

Poster un commentaire